INSOLITE – Pensant réellement intégrer la police, elle quitte son boulot pour Habbo

Salut les stars !


Habbo, le 02 Janvier 2019. C’est une histoire qui pourrait faire sourire, malgré les graves conséquences, bien réelles, qui se cachent derrière. Le 2 janvier 2019, aux alentours de 19H, Mélanie, marseillaise d’une vingtaine d’années a quitté son confortable emploi dans les Telecom pour rejoindre ce qu’elle pensait être un poste rémunéré sur Habbo.

Le logo de la Police Nationale de Habbo.

BeBoyxx39, la quinzaine, a pu assister à ce terrible drame, impuissant. Il nous raconte : “Mon collègue, qui recrutait cette fille, ne semblait se rendre compte de rien…

[…] Elle avait l’air très contente d’intégrer la police nationale sur Habbo ! Elle disait que c’était son rêve depuis toujours, et disait même qu’elle allait quitter son job dans la vraie vie pour nous rejoindre ! Mon collègue l’a pris sous le ton d’une blague, il n’aurait pas dû…”

BeBoyxx39, récupéré depuis son Habbstagram.

 

En effet, c’est un confortable poste dans les Telecom que Mélanie a décidé de quitter pour pouvoir rejoindre la Police Nationale de Habbo. En pleurs, elle nous confie ces quelques mots : “Je pensais que c’était un vrai poste ! J’ai toujours rêvé d’entrer dans la Police Nationale, alors là je pensais que mon rêve se concrétiserait ! On m’avait promis une “bonne paye”, je pensais là qu’on me parlait d’un vrai salaire mensuel en euros ! (Mélanie renifle, sa morve coule tout le long de son visage) Du coup, j’ai quitté mon super boulot, et je ne peux plus y retourner !”

 

La police, embarassée ?

Mais Mélanie a décidé de ne pas en rester là ! Malgré une vie “détruite” (ce sont ses propres termes), elle a décidé de créer son association pour protéger les personnes dans son cas. “Harnaque” accompagne les gens qui ont quitté leurs postes pour un travail sur Habbo, mais tente également de changer les lois de la Habbo Attitude. Seulement, même après quelques jours d’existence, son association n’a pas su trouver son public. Néanmoins, elle ne désespère pas : “Je suis sûre que je ne suis pas bête, et je ne suis sûrement pas la seule à avoir quitté mon job pour Habbo ! D’autres gens se sont forcément fait avoir !” Elle a également porté plainte au Service Client contre le fondateur de la Police Nationale, sans résultats.

Le logo de “Harnaque”, l’association de Mélanie.

Un jeu trop souvent pris au sérieux ?

La question d’un jeu trop pris au sérieux par plusieurs joueurs peut se poser. On se rappelle par exemple du cas du joueur Alexanderrr=bandef qui avait arrêté de nourrir son chat, préférant s’occuper de “Sacamin”, son crocodile virtuel. Selon le psychologue LePsyDu31, c’est une “identification à un idéal pixelisé” qui pousse ces joueurs à agir de la sorte. Il ajoute également que “la jeunesse, habituée à croire les mensonges comme ceux que sont le Père Noël et la petite souris, suit aveuglément quiconque lui promet un joli gain”. Les joueurs les plus modérés, eux, dédramatisent l’acte et rejettent la faute sur Mélanie : “Elle n’avait qu’à réfléchir un peu !” nous explique alors coolcamiye=deban, troqueur spécialisé dans la vente de canards en plastique.

“Sacamin” et “Goutchi”, les deux crocodiles du joueur.

Alors, entre des RPGs qui jouent sur les mots et des joueurs en manque de jugeote, à qui revient la faute ? Faudrait-il adapter les lois en vigueur de la Habbo Attitude, ou bien punir plus sévèrement ceux qui abusent de la faiblesse des joueurs ? Nous attendons votre avis dans les commentaires.


Vous voici dans le premier numéro de “HabbIntox – L’actu Habbo en mode Intox !“. Cette chronique régulière visera à parodier l’actualité du jeu ou bien de faire paraître des articles humoristiques. Les informations parues dans cette chronique sont donc évidemment fausses. De plus, toute ressemblance avec un personnage réel, à moins qu’elle soit évidente, est fortuite. La chronique est inspirée du Gorafi. Sur-ce, nous vous laissons avec l’article !


Source des images : Habbo
Inspiré du Gorafi.

Bye bye les stars !

6 commentaires

    • Bonjour,
      pour information, HabbSurde ne m’est jamais venu une seule fois en tête lors de la rédaction de cet article. Seule mon administration m’a prévenu qu’on prendrait cet article pour une copie de HabbSurde, mais j’ai néanmoins décidé de le publier. Ma seule source d’inspiration a été Gorafi.
      Cordialement.

Les commentaires sont fermés.